Défi 30 jours d'inspiration,  Mindset

#11 Comment faire face aux préjugés ?

Hey ! Me voilà de retour après une semaine d’aventures à Stockholm 🙂 Vous avez surement du voir les stories que j’ai partagé sur Insta à ce sujet !

Ce voyage m’a donné l’envie de rédiger cet article sur les préjugés ! Je vais commencer par vous raconter une anecdote sur les auberges de jeunesses.

Quel est votre avis sur ce type de logement ? Les auberges de jeunesses ? Pour moi, les auberges étaient réservées aux jeunes comme son nom l’indique ! Réservé à des adolescents ! L’auberge de jeunesse, pour moi, était un endroit sale où je n’avais pas imaginé mettre les pieds. Je pensais que c’était bruyant comme les résidences étudiantes. Je pensais que les infrastructures seraient vieilles, moches, un peu comme un camps militaire, sans personnalisation.

Et bien, je suis tombée des nues en effectuant ce voyage à Stockholm où les auberges de jeunesses sont réputées pour être des endroits très sympathiques ! En effet, les infrastructures étaient digne d’un Airbnb avec une décoration vintage et hyper cosy. Les salles de bains étaient équipées de douches à l’italienne avec un système de douche ultra moderne. Les chambres étaient propres et la cuisine commune propre également. Le style de l’auberge rétro lui donnait beaucoup de charme. L’accueil au CheckIn était aussi chaleureuse que dans une maison d’hôte ! L’ambiance était agréable (encore plus agréable que les grands hôtels aseptisés), nous étions de suite à notre aise.

Tout ceci pour vous expliquer la puissance des préjugés. Dans mon cas : je n’aurai JAMAIS mis les pieds dans une auberge de jeunesse car j’avais ancré dans ma tête (je ne sais pas comment d’ailleurs) que l’auberge n’était pas envisageable pour mon confort et mes exigences.

C’est interessant de se pencher sur cet ancrage ! Qui m’a dit un jour : “L’auberge de jeunesse, c’est NASE” ? des amis/ la famille / des films/ des reportages / la société ? Je n’en ai aucune idée véritablement…

Et des préjugés, nous en avons tous. En réalité ce sont des véritables FREINS. C’est dingue d’avoir des freins alors même que l’on a jamais vraiment tenté l’expérience ! Nous n’avons même pas trempé un petit doigts dans l’eau de la piscine que l’on affirme déjà avec conviction : je n’aime pas nager !

Alors je tire la conclusion suivante : si vous n’avez jamais tenté l’aventure, ne dites rien, ne portez pas de jugement. Et ce sera valable en immobilier, dans l’entrepreneuriat, dans le marketing relationnel etc

Lorsque j’ai débuté l’immobilier, un certain nombre de personnes m’ont dit : “tu es folle”, “tu vas dépenser ton argent”, “ton appartement va être fusillé”, “les locataires ne vont pas payer”, “je connais quelqu’un qui s’est fait brulé son appartement”, “je connais quelqu’un qui a du revendre sa propre maison pour faire face aux dettes” et j’en passe et des meilleures. Je suis tellement heureuse d’avoir passé cette première étape : aller plus loin que ces préjugés pour le domaine de l’immobilier. Mon astuce est très simple : poser la question à la personne qui vous transmet la liste interminable des inquiétudes qu’elle possède elle même : “as tu déjà investi dans l’immobilier?” Si la réponse est NON : n’écoutez plus.

Le voyage a Stockholm me fait découvrir que j’ai tout un tas d’idée pré conçues de ce que je ne connais pas ou mal… Comme la plupart des gens j’imagine.

J’utilise le levier du marketing relationnel et j’ai encore de nombreux préjugés ! J’apprends le blogging et j’ai des préjugés ! Je ne connais rien à la bourse et j’ai des préjugés.

Une seconde anecdote qui me passe par la tête ! Je suis abonnée à la newsletter de Nouveau Tournant. Christelle nous explique ses astuces sur l’échange de maison pour voyager à moindre cout et diminuer les frais de logement. Je vous avoue que j’ai lu le titre “échanger nos maisons” et je n’avais même pas envie de lire cette astuce ! pourquoi ? C’est DINGUE ! Alors que je n’ai jamais échangé ma maison et que je ne connais personne dans mon cercle proche qui a eu cette expérience. MES préjugés ont décidés à ma place que l’échange de maison : c’est NASE !

Je nous conseille d’aller plus loin dans nos démarches ! Ne pas abandonner à cause de ces préjugés qui sont des freins à la construction de notre indépendance financière, des freins pour toutes nos expériences !!

Je m’efforce de ne pas donner d’avis lorsque je ne connais pas quand bien même mon avis est déjà fait sans même avoir essayé ! Je ne pense pas être la seule dans ce cas. Je suis contente d’avoir cette prise de conscience, c’est déjà une belle avancée !

Et vous alors? Vous avez des préjugés sur le business ? sur l’entrepreneuriat ou bien sur vous même et vos capacités à passer à l’action ?!

WAKE UP ! On fait des hypothèses, on teste (plusieurs fois) et on tire une conclusion… c’est pourtant ce que l’on apprends en sciences au collège.

Belle semaine,

Mélanie


Partager l'article
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes libre de recevoir gratuitement :

 Mes 4 conseils pour débuter dans l'immobilier !